Nouvelles


Communauté -

Une finissante de 2014 du CSJV se rend finaliste au concours Miss Teen Québec

Élue parmi près de 5000 participantes de partout à travers la province, D-Yana Andrel Bommier représentera le quartier de Pointe-aux-Trembles, ainsi que la communauté haïtienne de Montréal lors de la finale de la 59e mouture du concours Miss Teen Québec.

«Je suis vraiment contente de m’être rendue aussi loin dans le parcours. Tout au long du concours, j’ai réussi à rester moi-même et c’est grâce à ça que les juges ont vu mon potentiel», explique D-Yana qui tentera de remporter la couronne le 7 février prochain lors de la finale qui se tiendra à l’hôtel Sheraton de Laval.

Âgée d’à peine 17 ans, elle a déjà cumulé des centaines d’heures à faire du bénévolat. Une activité qui la passionne et la motive à se surpasser chaque fois.

«J’aime aider les gens dans le besoin, confie D-Yana. J’aime voir l’expression de bonheur dans le visage des personnes auxquelles je prête main-forte. Mon rêve est celui d’inspirer le plus de gens que je peux à ce qu’ils fassent comme moi et qu’ils comprennent qu’on a tous besoin de travailler ensemble.»

La finaliste qui habite le quartier depuis une dizaine d’années est originaire d’Haïti où elle a passé les cinq premières années de sa vie.

«Ce concours n’est pas basé sur la beauté. C’est pour montrer de quoi sont capables les jeunes femmes d’aujourd’hui, indique D-Yana. Je veux être un modèle pour les autres jeunes. Je veux représenter la diversité québécoise ainsi que les minorités visibles qui ont aussi une voix dans cette province.»

Voyages humanitaires

D-Yana, qui rêve de devenir psychologue et de faire le tour de l’Amérique latine, a déjà réalisé deux voyages humanitaires et se prépare à en réaliser un troisième au Pérou, l’été prochain.

En 2013, elle a réalisé des travaux dans des écoles et des bâtiments communautaires au Guatemala où elle a parrainé un enfant de cinq ans pour subvenir à ses besoins. Elle a également visité le Chili où elle a prêté main-forte aux enfants habitant dans la rue.

«C’est vraiment passionnant. Même de tout petits gestes peuvent changer la vie des personnes dans le besoin et ça, c’est quelque chose qui me rend vraiment heureuse», mentionne la candidate.

D-Yana est aussi engagée bénévolement au Collège de Maisonneuve où elle étudie. Tous les lundis, elle accompagne des enfants du primaire à faire leurs devoirs. La lutte contre la sclérose en plaques et la dystrophie musculaire lui tient aussi à cœur.

Il est possible de voter pour D-yana sur le site Missquebec.ca

Merci à Mme Samantha Velandia de TC Média pour l’article.