Nouvelles


Sports -

Une saison de rêve pour l’équipe atome féminin de soccer du CSJV

Le conte de fées

Félicitations à notre équipe atome féminin de l’Académie de soccer CSJV pour ses prouesses dès leur première saison dans le championnat extérieur de la RSEQ.  Jouant dans la catégorie benjamine, 2e secondaire, les jeunes Dragons de la première secondaire ont dominé la ligue durant la saison régulière et ont aussi remporté la bannière en finale contre les puissantes athlètes du Collège de Notre-Dame, le  samedi 31 octobre, sur les terrains du Collège.

Qui sont-elles?

Elles nous arrivent, pour la plupart, du club de soccer Repentigny.   Elles s’appellent : Laurence, Rebecca, Kim, Alexia, Kayla, Angélie, Jessica, Elfée.   Solidaires dans le quotidien comme sur le terrain, ce groupe de quinze joueuses marquera à jamais l’histoire du programme.  Première génération d’équipe féminine de la concentration, nos représentantes ont littéralement éclipsé leurs adversaires.  Appliquées dans la réalisation des gestes techniques, généreuses dans l’effort, les qualités intrinsèques de chacune de ces athlètes ont facilité la mise en place de l’esprit collectif si cher aux yeux du responsable de l’Académie de soccer, M. Jean-Robert Toussaint.

La saison en chiffres

En comptant les parties de séries éliminatoires, nos porte-couleurs ont  joué 9 parties.  Elles ont gagné 8 fois, perdant seulement une partie contre leurs rivales du Collège Notre-Dame.  L’équipe a mené la ligue offensive en marquant 36 buts.  Imprenables sur leur défensive, les jeunes Dragons ont accordé un maigre 7 buts à leurs adversaires.  Dans ce domaine, soulignons les performances des deux gardiennes, Laurie Boucher, étudiante en 6e année primaire,  et de Laurence Girard.  Ces statistiques éloquentes se sont aussi traduites par une belle qualité de jeu dans le déroulement de toutes leurs rencontres.

Somme toute, une saison de rêve pour un groupe qui ne fait que découvrir les bases de la formation du sport d’élite.

Félicitations à toutes les joueuses et merci à Jean-Robert Toussaint pour cet article!